Si vous entreprenez la posture du poirier* à la maison, suivez les directives suivantes pour l’accomplir en toute sécurité :

ÉTAPE 1

Installez-vous à un coin de mur pour vous pratiquer. Les murs offriront un appui pour vous aider à conserver l’équilibre pour tenir la pose.

ÉTAPE 2

Avant de commencer, réchauffez les muscles de votre cou et de vos épaules.

ÉTAPE 3

Mettez-vous à genoux, face au coin. Posez vos avant-bras au sol à environ 8 ou 10 pouces du coin, avec les doigts entrelacés, les poignets face au corps et les coudes écartés à la largeur des épaules.

ÉTAPE 4

Posez le sommet de la tête au sol et calez bien l’arrière de votre tête dans le creux de vos mains.

ÉTAPE 5

Dépliez vos jambes et ramenez vos pieds vers les mains.

ÉTAPE 6

Levez les jambes en l’air jusqu’à ce qu’elles soient alignées directement au-dessus de votre tête/torse. Vous pouvez lever les jambes une à la fois ou les deux à la fois. Au besoin, appuyez vos talons contre le mur pour rétablir votre équilibre. S’il est trop difficile d’étirer les jambes vers le plafond d’un coup, essayez plutôt de plier les genoux et d’appuyer vos pieds contre les murs. Ensuite, étirez les jambes lorsque vous vous sentirez assez stable.

ÉTAPE 7

Lorsque vous serez en position, respirez lentement et profondément, en prenant soin de maintenir votre poids sur les avant-bras. À votre premier essai, gardez la pose le temps de cinq respirations ou moins.

ÉTAPE 8

Pour redescendre, ramenez vos pieds lentement vers le sol jusqu’à la position de départ, avec les mains, les genoux et le sommet de la tête au sol. Faites une courte pause, ensuite soulevez lentement la tête jusqu’à atteindre une position assise ou à genoux. Prenez une autre pause, le temps d’une ou deux autres respirations avant de vous relever. Il importe de prendre votre temps pour abandonner la pose afin que votre corps s’habitue graduellement à revenir en position normale.

*Lorsqu’elle est bien faite, la posture du poirier peut offrir de nombreux bienfaits, mais elle ne convient pas à tous et peut aussi causer des blessures ! Les personnes souffrant de blessures au dos ou au cou, d’hypertension artérielle, d’accident vasculaire cérébral, de problèmes oculaires ou de problèmes cardiaques ne devraient pas essayer cette posture. De plus, la posture du poirier est contre-indiquée pour ceux qui éprouvent des migraines ou des troubles d’équilibre, car elle risque d’aggraver leurs problèmes. Enfin, elle n’est pas recommandée pendant la grossesse, à moins d’y être déjà habituée (c’est-à-dire, ce n’est pas le temps de s’y initier pendant la grossesse).